Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 17:49

Près de là venait aboutir le vieux chemin du Bazinghien, dont la partie comprise dans l'enceinte est devenue la rue du Bazinghien et la rue Béranger; on y a trouvé des objets de l'époque de la pierre polie, et des sépultures Gallo-Romaines. Des trouvailles analogues ont été faites un peu plus loin, près de l'établissement de Mabille, où existait un passage à gué.

Continuant son cours, le Fourchon arrivait aux Moulins de Wazemmes. Ces moulins, à partir desquels le droit de pêche appartenait à l'Hôpital Comtesse, étaient situés au lieu dit la Porte Rouge, dont l'emplacement correspond à la triple intersection du boulevard Vauban, de la rue Vauban et de la rue Nationale. Il coulait ensuite dans des près appartenant en grande partie à l’Évêque de Tournay, jusqu’au Moulin del Sauch voisin de la fontaine légendaire, et de la Manse de Froimes, donnée par Jeanne de Flandre à l’Hôpital, et dont le Jardin du Prévôt est un vestige.

Ce moulin, et le chemin qui le mettait en communication avec le Grand-Chemin de Wazemmes, formaient de ce côté la délimitation de la banlieue lilloise. Le Palais-Rameau a été édifié en partie sur l'ancien lit, et on a retrouvé sur les terrains avoisinants de nombreux débris et les substructions d'une villa de l'époque Gallo-Romaine.

S'infléchissant à droite, la rivière del Sauch venait rejoindre, non loin de l’emplacement du futur Hôtel de Ribout, dont plus tard elle servit à alimenter les fossés, le bras intérieur de la Deûle, pour aboutir enfin en Basse-Deûle.

Lorsqu'en 1566, le Magistrat fit creuser, aux frais de la ville, le canal des Stations, destiné à mettre en communication le canal des Hibernois avec la Haute-Deûle, afin de ménager un courant plus fort dans les canaux intérieurs de ce quartier, il détourne la moitié des eaux au Fourchon à cent mètres environ en amont de la rue actuelle de Canteleu, près du cabaret de l'Arbonnoise, dont le nom n'apparaît dans les titres qu'au XVII° siècle.

Avant cette époque, toutes les eaux entrant par la Fourche de la Deûle passaient à la Porte-Rouge et au Moulin del sauch.

L'entreprise diminua d'une manière notable, en aval de l’embranchement, l'ancien cours, au profit des riverains du. nouveau canal.

Lors de l’agrandissement de la ville sous Louis XIV, Vauban acheva de le détourner presque complètement, en prenant toutes les eaux à la Porte-Rouge, pour les amener de nouveau en Haute-Deûle, au Pont-de-France, où est actuellement la Port Vauban.

Les moulins de Wazemmes et le moulin del Sauch cessèrent de tourner, et la partie inférieure de la rivière, de la Porte-Rouge aux fossés de la ville, perdit, dès lors, toute importance.

Elle eût même été complètement tarie, si Vauban n'eût utilisé son lit pour l'écoulement des eaux provenant des rigoles d'assèchement des marais d'Esquermes, qu'il fit passer sous son nouveau canal, au moyen d'un siphon.

Quelques années plus tard, par suite de la construction de la Digue, on rejeta ces eaux dans le canal de la Moyenne-Deûle, avant son entrée en ville, et le vieux fourchon ne fut plus, dès lors, qu'un modeste fossé, perdu dans des prés de blanchisseurs, et dont on a peine à retrouver la trace sur les plans antérieurs à l’agrandissement, parmi les nombreux petits cours d'eau qui sillonnaient cette partie de l’ancienne banlieue.

A. RICHEBÉ.

WAZEMMES vient de water en anglais, wasser en allemand = eau -

et house en anglais, haus en allemand : maison

donc maisons dans une zone de nombreux petits cours d'eau.

Une vue pittoresque de Wazemmes dans les années 1840.

Une vue pittoresque de Wazemmes dans les années 1840.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires