Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 16:47

Ces lettres portent que le Châtelain fera construire une écluse à Haubourdin, et sera tenu de l'ouvrir deux fois par semaine pour le passage des bateaux. Il y fera un moulin, et à côté une ventelle, dont les eaux reviendront dans le canal, et passant sous le pont d'Haubourdin, descendront vers l'Abbaye, ainsi que le courant de Wavrin.

Le canal se continuait jusqu’au pont des Ribauds, aujourd’hui disparu, et de là à la Gaukerie, lieu dit voisin de la Planche-à-Quesnoy. Il se prolongeait, ensuite, à travers les prés des Fresnes, jusqu'au Bazinghien, d'où il passait sous le pont de la Planche-à-Quesnoy, en longeant les prés de la Ferme du Temple, pour aller rejoindre le Filet de Canteleu.

Comme l’indiquent les titres que nous venons de citer, le canal en aval de la Planche-à-Quesnoy, abandonnait le lit Principal de la rivière, qu'il côtoyait jusque-là sans se confondre avec lui, pour se réunir au filet de Canteleu, qui n'en était probablement qu'une dérivation, et se diriger vers le pont du même nom.

Quant à la rivière elle-même, elle s'infléchissait brusquement à droite, et formait avec le canal la fourche ou fourchon d'Esquerrnes, d'où le nom qui lui fut donné plus tard.

On la trouve dans les diverses parties de son parcours désignée successivement sous les dénominations du Filet d'Esquermes, ou Fourchon, et plus lard, au XVII° siècle, d'Arbonoise, de Rivière de Wazemmes et de Rivière del Sauch.

Bien que sa largeur légale, singulièrement réduite depuis, fût fixée à 34 pieds, alors que celle du canal était de 40, elle devait recevoir les deux tiers des eaux.

Poursuivant son cours, elle longeait les bois d'Esquermes, propriété de l'Abbaye de Loos, faisait tourner les moulins d'Esquermes, et coupait la rue actuelle de Canteleu, non loin de la vieille chapelle de Notre-Dame de Réconciliation, dont certaines parties datent du XIII° siècle.

Le chemin qu'a remplacé cette rue était une des plus anciennes voies de communication du vieil Esquermes.

D'un côté, il menait au hameau de Canteleu, dont le nom seul constate l'antique origine, car il est probable que, dès cette époque, les loups avaient depuis longtemps déserté ces parages.

De l'autre, il semble, par la rue Saint-Bernard actuelle, avoir formé le prolongement direct du chemin de l'arbrisseau, près duquel on a trouvé des sépultures romaines.

Sur la place de l'Arbonnoise, se trouvait, d'ancienne date, l'église paroissiale d'Esquermes, démolie à la Révolution, et le cimetière, sur l'emplacement desquels a été érigée, en 1849 l’église Saint Martin.

à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires