Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:28

Le Charme Discret des Cours*

« Je ne pourrais plus habiter ailleurs » lance Laurent, qui entame sa cinquième année dans une cour de Lille. Il a tout de même déménagé trois fois … mais c’était pour passer du numéro 17 au 10 via le 20 !

Il faut dire qu’avec sa grille noire de guingois où s’accroche quelques bicyclettes et ses chèvrefeuilles qui mangent les façades blanchies, cette petite impasse ne manque pas d’attrait.

Au fond, une terrasse quasi « commune » où les locataires se retrouvent pur des apéros improvisés. Qu’ils soient musicien, enseignant, chômeur, anesthésiste, étudiant ou journaliste, tous ont fait le choix de l’économie d’abord, de la convivialité surtout !

Un pot de crème fraîche qui manque, un meuble à monter : on se donne un coup de main avec plaisir.

Et l’amitié de s’installer naturellement … « Quand on a un coup de blues, il y a toujours une fenêtre allumée où aller discuter ! C’est une vie quasi communautaire ! » Un peu comme « dans l’temps » où plusieurs familles cohabitaient dans la même cour.

Des façades ravivées :

Aujourd’hui, on se transmet les maisonnettes entre amis, comme avant entre parents à enfants. Ca a été le cas pour Josiane et René Et eux non plus n’ont jamais voulu quitter leur courée de Roubaix.

Avec ses façades ravivées de bleus et de verts entremêlés au rose des fleurs, on croirait une ruelle de village…

Mais elle n’a pas toujours été ainsi, loin s’en faut ! Leur fils Pierre, qui a racheté la maison voisine après les rénovations, se souvient.

C’était il n’y a pas si longtemps « le sol était en terre battue, transformée en boue par les ruisseaux d’eaux usées qui coulaient de chaque côté de la cour commune.

Au milieu il n’y avait que deux WC pour tout le monde et un robinet à l’entrée comme seul point d’eau.

On s’y retrouvait pour remplir les seaux et on se lavait en faisant bouillir l’eau ! C’était pénible, mais les maisons étaient toujours bien tenues, on y a toujours bien vécu malgré çà, dans une solidarité et une ambiance incroyable ! »

à suivre ...

* A Lille on dit cour lorsque l'entrée est constituée d'un long couloir obscur.

On dit cité lorsque l'entrée est de la même largeur que la cour.et qu'en étant à la porte de la maison on voit la rue.

vue de la cour Paux rue de Bailleul à Wazemmes en 1955

vue de la cour Paux rue de Bailleul à Wazemmes en 1955

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires