Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 15:31

En 1558, on disait à propos de la fondation d’une école :

« Les enfants pauvres hanteront ladite eschole tous les jours ouvriers et non point les jours de dimences et festes et ce tant du matin que après dîner aux heures ordinaires, selon la saison du temps et ainsy que l’on fait journellement aux aultres scholes…

Ce texte indique qu’il y avait alors des écoles organisées à Lille ; on y comptait même une école par mille habitants.

Les classes dominicales de Lille étaient fréquentées en 1613 par un grand nombre d’enfants, parmi lesquels on en compte 1.200 à la charge du bien des pauvres. Dans la même ville, en 1703, l’école des filles de la maison de ville employait 10 maîtresses. En 1789, Lille possédait 13 classes gratuites, 9 pour les garçons et 4 pour les filles, en dehors des nombreux couvents et écoles privées.

Il s’était produit à Lille, en 1605, un fait digne de mémoire. Guillaume de Boisleux léguait, en mourant, une somme de 39.000 florins pour établir à Lille une école semblable à celle antérieurement fondée par la famille Déliot. Or à cette époque, la ville était si complètement pourvue au point de vue de l’instruction primaire, qu’il fallut demander aux Archiducs l’autorisation de modifier l’affectation de ce legs !

Les coûtres et instituteurs de Wazemmes :

Tout porte à croire que l’instruction primaire qui était donnée à Lille d’une manière si complète et si universelle, rayonnait dans les faubourgs environnants et que les jeunes Wazemmois en profitaient.

Dans le premier compte de la Tabler des pauvres, il est rapporté qu’en 1706, Nicolas Phalempin, clerc de la paroisse, a reçu par ordre de M. le Pasteur la somme de 23 livres pour avoir instruit les enfants pauvres de la paroisse. Cette note donnée sans aucune indication explicative, démontre que cette coutume ne datait pas du XVIII° siècle. En indiquant la série des clercs paroissiaux de Wazemmes, on aura nommé les premiers instituteurs de la jeunesse locale.

Les clercs de Wazemmes :

En 1348 : Gras As Cloquette.

En 1550 : Jean Lambert.

En 1590 : Hugues Caron.

En 1614 : Quintin Meurin.

De 1625 à 1659 : Wallerand Morel.

De 1694 à 1729 : Nicolas Phalempin

De 1729 à 1745 : Michel Phalempin, son fils.

De 1745 à 1803 : François Duriez.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
commenter cet article

commentaires