Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:17

L’Agriculture

L’agriculture se développa au début du XVI° siècle. On cultivait surtout le blé, l’avoine, l’orge et le colza.*Quelques années avant la Révolution presque tous les Wazemmois possédaient un lopin de terre.

Des plus, nombre de Lillois avaient dans ce village des potagers et des jardins où ils venaient respirer l’air frais de la campagne.

Les Blanchisseries

Les nombreux canaux et rivières facilitaient l’industrie de la blanchisserie. Nombre d’entre elles étaient installées depuis « la digue » jusqu’aux abords de la place Philippe de Girard qui était à l’époque le cœur du village. Les blanchisseurs amenaient le linge qui leur avait était confié par les familles aisées, au moyen de « curoir » sorte de petits bateaux. Puis vers 1713 ce fut au moyen de chariots légers tirés par des chiens. Ce mode de traction perdura pendant environ un siècle.

Les Fours à Chaux

On extrayait de la chaux à Wazemmes : place de la Nouvelle Aventure (Halles de Wazemmes), sur le terrain de l’église St Pierre St Paul, vers la rue Degland, il y avait aussi une carrière à l’angle des rues d’Arras et de Douai. Les fours à chaux étaient installés :rue du Chauffour, rue Durnerin, rue Bourignon.

Les Moulins

Les moulins à vent nous viennent de l’Orient. Ce sont les Croisés qui en introduisirent l’usage en France au XII° siècle. Le plus ancien moulin signalé dans notre région était à Loos et date de 1227.

C’est de 1670 à 1770 qu’on en construisit un, grand nombre. L’existence de moulins à Wazemmes est ancienne : particulièrement pour la fabrication des huiles extraites des graines de colza, d’oeillette et de cameline.

Nous parlons d’une époque où la commune de Moulins faisait partie de Wazemmes, jusqu’en 1838.

L’introduction de l’éclairage public dans les villes donna une importance considérable au commerce des huiles à brûler.

La clarification des huiles fut mise au point par le sieur Leroy.

Tous ces moulins à vent étaient employés à moudre le blé, à broyer le « bray », plante grasse, en vue d’obtenir le « weddle » qui fournissait le bleu aux teinturiers, à écraser d’autres écorces en vue d’obtenir des produits destinés à tanner le cuir ou à fouler le drap.

Les « Olieux » était le nom donné aux meuniers spécialisés dans la production d’huiles et produits annexes. Ils formaient une Confrérie importante et renommée.

à suivre...

les moulins à vent étaient situés à Moulins secteur plus élevé que Wazemmes (4/5 mètres) à Wazemmes c'étaient souvent des moulins à eau.s à eau

les moulins à vent étaient situés à Moulins secteur plus élevé que Wazemmes (4/5 mètres) à Wazemmes c'étaient souvent des moulins à eau.s à eau

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires