Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 14:45

Lillois et Wazemmois

Né à Lille, le 23 juillet 1925, a habité place de la République à Lille.

Lui et ses frères jumeaux Bernard et Hubert ont fréquenté l’école Rollin à Wazemmes, son grand’père y fut instituteur, son père y fut également élève.

(le recteur Guy Debeyre a lui aussi été scolarisé à Rollin).

Depuis, quarante-deux titres et cinquante-sept volumes, tel est le bilan de l’œuvre imprimée d’Alain Decaux, son premier livre a été publié en 1947 : il avait 22 ans…Plusieurs de ses ouvrages sont devenus des best-sellers : Victor Hugo, Histoire Françaises, Histoire de la France et des Français, le Tapis Rouge, ainsi que des livres pour enfants : l’Histoire de France, la Révolution Française, Jésus, la Bible.

De tels ouvrages ont fait écrire que « portée à ce point de talent, la vulgarisation devient un art » (le Monde) et qu’il n’existe « personne comme lui pour rendre lumineux en trente pages un dossier que d’autres mettent six cents à brouiller » (Le Figaro Magazine).

« Adolescent, j’aimais à ce point l’Histoire se souvient Alain Decaux, que j’ai voulu en faire mon métier. Mes premiers livres m’ont donné tant de bonheur – recherches et écriture- que j’ai voulu proclamer à la face du monde que l’histoire rendait heureux. Alors je me suis adressé à l’immense public de la radio et de la télévision ».

Ainsi est née, à la radio (1951) la Tribune de l’Histoire, diffusée sur France-Inter pendant quarante-six ans (1997) et, à la télévision, la Caméra explore le Temps (1956-1966), proclamée en 1965, après un référendum auprès du public, « meilleure émission de la télévision française ». A suivi Alain Decaux raconte (1969-1988) : seul à l’image pendant une heure, il a évoqué un épisode ou un personnage historique.

Couronnée par le prix de la Critique de Télévision, l’Oscar de la Télévision et le trophée de Télé 7 Jours, la série a provoqué l’enthousiasme de Maurice Clavel : « Nous avons été saisis par un homme seul. Et il me semble que c’est la seule idée neuve que la télévision ait apportée au monde » (Nouvel Observateur).

Sa soif de communiquer le conduit à écrire pour le théâtre – dix pièces – et le cinéma : quatre films. Alain Decaux est aussi l’homme de grands combats : pour la reconnaissance du droit des auteurs et spécialement des auteurs de télévision ; pour la restauration de l’enseignement de l’histoire à l’école en un temps où celle-ci était reléguée au niveau des activités d’éveil ; pour la défense de la langue française.

En 1973, ses confrères l’élisent à la présidence de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques.

En 1979, il entre à l’Académie Française où il succède à Jean Guéhenno.

En 1985, il devient membre du Haut Conseil de la Francophonie. De 1988 à 1991, il siège gouvernement comme ministre délégué chargé de la francophonie. Depuis 1991, il préside l’Association Française d’Action Artistique (AFAA) qui, sous l’égide du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère de la Culture, assure les échanges culturels avec l’étranger. Depuis 1998, il a été élu par l’Institut de France président du Collège des Conservateurs du Domaine de Chantilly.

Alain Decaux est commandeur de la Légion d’Honneur, grand officier de l’Ordre National du Mérite, commandeur des Arts et Lettres et titulaire de nombreux ordres étrangers.

Portrait de l'Académicien, envoyé au club par l'auteur en 2003, suite à notre demande sur les souvenirs de sa vie à Wazemmes à l'école Rollin.

Portrait de l'Académicien, envoyé au club par l'auteur en 2003, suite à notre demande sur les souvenirs de sa vie à Wazemmes à l'école Rollin.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires