Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 14:02

UN DIMANCHE D'ORAGE

Un maître oeilleux nous assure que de mémoire de fabricant de malfil, un orage comme celui qui a éclaté dimanche dernier, n’a jamais eu lieu au faubourg des malades (quartier de Moulins).

La pluie qui tombait à torrents, descendait en cascades (du village) de Thumesnil.

En un instant des flots pressés eurent envahi les bas terrains et montèrent à plusieurs mètres au rez-de-chaussée des maisons, dont les habitants n’eurent que tout juste le temps de se sauver pour se réfugier au premier étage.

L’on a vu une jeune femme traverser l’eau, tenant un enfant dans ses bras, tandis qu’un petit garçon, perché au grenier, s’écrier d’une voix lamentable « j’sais pas nager ! j’sais pas nager ! ».

Au plus fort de l’orage, des hommes courageux se sont précipités dans l’eau pour en retirer les enfants, aux cris de leurs mères, qui craignaient de les voir noyer.

Cette pluie diluvienne a causé bien des dommages ; M. Martin, par exemple a eu son atelier de moulage submergé, ce qui lui occasionnera une perte d’au moins six cents francs.

On nous assure qu’une pétition sera présentée prochainement au Conseil Municipal, pour le prier de vouloir bien prendre des mesures pour éviter, s’il est possible, que pareille inondation ne se reproduise.

Le même orage a occasionné l’inondation d’une maison et d’un jardin situés près du contour St Blaise*, à Wazemmes, non loin desquels un aqueduc qu’un propriétaire a fait bâtir et qui serait la cause, à ce que l’on nous assure de cette inondation, dans laquelle un lapin et deux cochons d’inde auraient perdu la vie.

* la rue St Blaise actuelle se situe entre la rue Solférino et la rue Ernest Deconinck.

Etat civil du 14 au 22 août 1856 :

17 naissances – 4 mariages (dont un cocher, un fermier : Benoît Masselis et Deconninck Julie 27 ans chacun, et deux propriétaires : Guilbert Louis 58 ans avec Wattelar Elise 32 ans - Vandewalle avec ? – 9 décès enfants – 0 adulte -

LA GAZETTE DE WAZEMMES

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
commenter cet article

commentaires