Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 16:52

FILATURE EUGENE CREPY

Rue de Boulogne – Lille

La filature de coton Eugène Crépy, fondée en 1866, connut sous la direction de son premier chef, M. E Crépy, une ère de prospérité croissante depuis sa mise en marche jusqu’aux événements de 1914. Elle s’agrandit plusieurs fois durant cette longue période pour atteindre le nombre actuel de 52.000 broches à filer et de 25.000 broches à retordre, toujours renouvelées et munies des derniers perfectionnements, actionnées par une machine à vapeur de 1.500 chevaux, avec un personnel de 500 ouvriers et ouvrières.

Spécialisée dans les articles qui ont fait la réputation de la filature de Lille, la première qui ait produit les cotons mercerisés en France, elle est bien connue à Lyon, Saint-Etienne, Tarare, Troyes, Caudry, Calais, Roubaix etc… pour ses fils de tissage, de bonneterie, de mousseline, de tulle et de dentelle.

L’usine est actuellement dirigée par MM. Georges et Lucien Crépy qui ont succédé à leur père. Quand la guerre éclata, soucieux d’assurer à leur personnel non mobilisé leur gagne pain, MM. Crépy, privés de leur principaux collaborateurs, s’attelèrent personnellement à la besogne et continuèrent le travail.

En octobre 1914, les Allemands occupent Lille. Alors que presque toutes les usines ferment leurs portes, la filature Eugène Crépy continue à employer près de 200 femmes et vieux ouvriers, décidée à tenir tant que les circonstances le permettront. Malheureusement le stock de charbon s’épuise et il est impossible et il est impossible de le renouveler. Lorsque la dernière tonne est brûlée, le personnel est licencié.

Le Monde Illustré juin 1923 à suivre

Les bâtiments de la rue de Boulogne.

Les bâtiments de la rue de Boulogne.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires