Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 16:36

LES FILS DE GUSTAVE DECLERCQ

25, boulevard Bigo Danel

Fabrique de tulles unis – grecs – point d’esprit – moustiquaires – Bruxelles – faux Bruxelles – tulles lisérés – rideaux guipure – tulles pour ameublement –

L’usine a été fondée en 1848 par M. Pierre Declercq, puis reprise en 1879 pas son fils Gustave Declercq, elle atteindra bientôt une réputation universelle pour tous ses articles.

Grâce à un travail persévérant, à l’habile direction de M. Gustave Declercq, secondé dans son œuvre par un collaborateur et ami M. Harrisson, ils réussissent en 1889 à construire dans leur propre atelier, le premier métier de 300’’ avec chariots de 120 millimètres, ce qui permettra de fabriquer des tulles grecs en grande largeur.

A partir de cette date, la construction des métiers se continuera en amenant une suite de nouveaux perfectionnements, à tel point qu’à la veille de la mobilisation, ils mettaient en marche un nouveau type de métier conçu sur des idées nouvelles – et qui permettait de fabriquer des fantaisies en même temps que le tulle uni, au moyen du seul fil de bobine .

Pendant l’occupation, ce métier longtemps convoité par cinq industriels allemands parmi les grosses firmes d’outre-Rhin, fut heureusement détruit par l’équipe de démolisseurs qui opérait à Lille. Certains mouvements ont cependant été copiés et fonctionnent sur quelques métiers.

A partir de mai 1917, l’œuvre de démolition et d’enlèvement se poursuit systématiquement et bientôt les bâtiments serviront de caserne.

Devant la destruction systématique de son œuvre, accablé par les deuils, M. Gustave Declercq meurt le 7 juillet 1917.

Il restait à ses fils le devoir de reconstituer la maison et de li conserver sa réputation pour le fini irréprochable de ses articles ; aussi ils n’ont encore réinstallé que 50 % du matériel d’avant-guerre ne mettant en fonction les métiers qu’au fur et à mesure d’une mise au point parfaite et seulement lorsque toutes les modifications nécessaires y ont été apportées.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires