Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 15:27

Ville de Wazemmes

Château du Casino

Dimanche 10 août 1856

A l’occasion de la fête militaire et musicale

Grand Bal de Nuit

Qui commencera à huit heures du matin.

Prix d’entrée : un cavalier 1 F – une Dame 50 cent.

A dater de ce jour, les sergents-major seuls seront admis dans le bal.

17 août 1856 : A la fête militaire et musicale 19 détachements de Sapeurs Pompiers et 7 musiques avaient accepté l’invitation qui leur avait été adressée de venir prendre part au tir à la cible et au festival d’harmonie militaire de dimanche dernier.

Dès 9 heures du matin, notre compagnie de Sapeur et la musique communale revêtue de son nouvel uniforme, étaient prêt à faire et une bonne et franche réception à leurs camarades.

De 10 H à midi trente les détachements arrivés par le chemin de fer, par la route de Dunkerque, par celle de Béthune, ont été conduits à l’école communale, opù les vins d’honneur leur ont été offerts par le Maire assisté de M. Loyer, adjoint, et de plusieurs conseillers municipaux.

Vers 5 h ½ a commencé le festival, sur l’élégante estrade disposée en avant du pont Colbert. L’exécution des divers morceaux a été fort satisfaisante, on a surtout remarqué celle des musiques d’Anzin, d’Haubourdin et d’Halluin ; cette dernière, à la demande du public, a eu l’obligeance de bisser son dernier morceau.

On a entendu avec plaisir le jeu facile de la petite flûte, amateur de treize à quatorze ans, qui promet pour l’avenir un talent éminent.

Chaque musique a reçu une médaille commémorative en vermeil.

Des médailles de même espèce ont été également décernées :

Au détachement d’Halluin, comme le plus nombreux : il avait un effectif de cent hommes.

Aux détachements de Cassel et d’Anzin, comme étant les plus éloignés.

Le grand nombre de tireurs à l’arc n’a pas permis de tirer avant la nuit les coups définitifs entre ceux qui avaient brûlé le même d’oiseaux. L’on a du s’en remettre au tirage au sort pour désigner l’ordre des gagnants :

- 1er prix à M. Vannin, d’Haubourdin.

- 2° prix à Nuttens d’Halluin.

- 3° prix : à M. Farot d’Haubourdin.

- 4° prix à M. Lallemant de Loos.

-5° prix à M. Lebondu d’Armentières.

La tenue des détachements ne laissait en général rien à désirer, on a toutefois distingué sous ce rapport les députations d’Halluin et de Roubaix. Tous, dans leurs mouvements, ont montré une précision qui atteste à la fois de la capacité des chefs et du zèle des subordonnés.

Toute la fête s’est passée avec entrain et sans le moindre désordre. A minuit nos hôtes nous avaient quittés, nous laissant heureux de les avoir reçus, et de leur côté de l’accueil que leur avait donné l’hospitalité Wazemmoise.

LAMBLIN.

La Gazette de Wazemmes le 17 août 1856

Souvenir d'un grand festival de musique de LILLE

Souvenir d'un grand festival de musique de LILLE

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires