Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 16:22

GAZETTE DE WAZEMMES

25 mai 1856

Le recensement quinquennal se fait avec activité à Wazemmes chacun attend avec curiosité son résultat, afin de savoir à quel chiffre sera porté la population. C’est chose assez difficile à apprécier à l’avance dans notre ville, où il y a tant de déménagements et d’emménagements ! Si nos prévisions sont justes, nous prévoyons que ce chiffre atteindra 18.000 au moins.

Le pavage de la rue Notre-Dame est achevé sauf les bas-côtés.

Wazemmes voit disparaître beaucoup de ses notabilités : M. SIX, dessinateur et graveur distingué, vient de succomber après bien des souffrances, a un mal qui le minait depuis assez longtemps.

Installation au 107 rue de Lille à Wazemmes d’un dépôt de glaces et miroiterie des Manufactures de St Quirin et d’Allemagne, vendues sur le tarif de ces fabriques – Etamage et repolissage de vieilles glaces à prix modérés.

* Nous notons les mariages de VERLEY Charles Gaspard Désiré, fabricant de sucre, 24 ans et

FAURE Julie Geneviève sans profession, 21 ans. – et de VERLEY Jules Amédée, fabricant de sucre, 24 ans et de FAURE Marie Geneviève, sans profession, 21 ans.

1er Juin 1856

Jeudi, vers 4 H, un tout jeune homme en faisant caracoler un cheval dans la rue de Lille, atteignit une pauvre balayeuse de rue qui se mit à pousser des cris de douleur, auxquels personne ne fit attention, pas même ses compagnes.

Heureusement une marchande de pain d’épices et de sucrerie vint à son secours et, pour lui remettre le cœur, lui fit avaler un gobelet de coco !

Nous ne savons si cette femme est où non blessée grièvement !

Dans la même journée, un cheval fougueux, qui avait été effrayé tout-à-coup par un tonneau qui se balançait sur un chariot, se cabra de manière effrayante et épouvanta tous les passants.

On cru qu’il allait prendre le mors aux dents, et chacun de s’enfuir. Mais la main qui le tenait la bride ne lâcha point, et, grâce au ciel, aucun malheur n’est arrivé.

Le pont que l’on est en train de construire pour le prolongement de la rue Notre-Dame, de même que le pavé qui passe en face de l’église va déboucher dans la rue de Dunkerque, seront achevés, nous assure-t’on dans 2 mois au plus tard.

* Faure, Louis et Jean-Louis furent Maires de Wazemmes, de la famille des fabricants de céruse_ (produit nocif présent dans les peintures, interdit de nos jours) à Wazemmes, entre les rues Manuel, Littré, des Postes, et Fontenelle.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans HISTOIRE DE wAZEMMES
commenter cet article

commentaires