Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 16:59

27 JUIN 1888

C’était dimanche la kermesse de la paroisse St Etienne, lundi on redoublait, demain jeudi on fera le raccroc. Je ne veux pas chercher l’origine des kermesses en Flandre, ni remonter au déluge pour parler de cette ducasse, qui n’est peut-être pas la plus brillante de nos fêtes de quartier, mais à laquelle je donne la préférence, parce que Saint-Etienne est la plus ancienne paroisse de Lille, et que le Nouvelliste et la Dépêche poche sont au nombre de ses paroissiens.

J’y suis allé en flâneur, en curieux, parce qu’il faisait chaud, que la température de nos bureaux rendait tout travail impossible, que par instant le vent m’apportait les airs de l’orgue de barbarie qui fait tourner les chevaux de bois, et que je n’étais pas fâché de fumer un cigare en plein air.

La ducasse de Saint-Etienne est de célébration assez récente. Elle coïncidait autrefois avec la foire de Lille, ce qui était tout naturel quand le champ de foire occupait la Grande –Place et les rues avoisinantes qui sont de St Etienne ; mais depuis les émigrations successives de la foire au champ de Mars, à la Place de la République et finalement à la place de Sébastopol, les paroissiens de St Etienne, n’ayant plus de kermesse, réclamèrent.

Leurs doléances furent entendues et par arrêté de M. le Maire,la kermesse fut fixée au dernier dimanche de juin. C’est sur la place de l’Arsenal et dans la rue Thiers, tracée sur l’ancien canal de l’Arc, que la kermesse de St Etienne tient actuellement ses assises annuelles.

Nous allons, si vous le voulez, y faire une promenade ensemble :

Voici d’abord, sur la Place de l’Arsenal, les chevaux de bronze, ainsi nommés parce qu’ils sont en bois. Ce manège tournant s’est singulièrement amélioré au point de vue du confortable et de l’élégance depuis vingt ans. Qui ne se souvient de la tente rustique qui jadis abritait les chevaux mal découpés, les voitures abominablement peinturlurées qui ont fait la joie de notre enfance…

Aujourd’hui ces manèges sont des petits monuments, les chevaux ont bonne forme, ils sont plus grands qu’autrefois, harnachés avec goût ; les voitures à baldaquin sont garnies de tentures de velours pailletées d’argent, bordées de guipures blanches ; des nacelles à bascules d’un dessin élégant alternent avec chevaux et voitures et donnent une légère idée du mal de mer aux amateurs de ce genre d’émotion ; l’orgue de barbarie s’est perfectionné et comprend un orchestre complet ; l’éclairage au gaz, substitué à celui des bougies, fait une brillante illumination autour du manège qu’un cheval vivant fait tourner.

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Lille
commenter cet article

commentaires