Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 17:13

Histoire du Fort Saint-Sauveur à Lille

Le vieux bâtiment qui semble vouloir dissimuler sa jolie façade dans les arbres d’un coquet jardinet, rue du Réduit, face à l’aile droite de l’hôtel de ville, n’est autre que l’ancienne chapelle du fort Saint-Sauveur, plus connu sous le nom de fort du Réduit. Les pierres et les sculptures noircies par les fumées* et les intempéries n’éveillent plus spontanément l’attention des passants, mais vues de plus près, elles rappellent parfaitement le style majestueux, un peu pompeux, qui était de mode, ou de rigueur…après le rattachement de Lille à la France (1667). Les frontons en arc de cercle de la façade principale se superposent harmonieusement, pour former une sorte de pyramide, elle-même surmontée d’un traditionnel clocheton. Juste en dessous, entre deux spirales, et à la hauteur du second étage, un imposant motif allégorique montre la France et la Flandre unies, glorifiant et couronnant leurs blasons respectifs.

LE FORT SAINT-SAUVEUR D’ANTAN

Il fut construit en 1674, par Vauban, pour remplacer le « Réduit », dit aussi « fort Campri », qui se trouvait entre la Noble Tour et la porte des Malades. Il avait pour raison de renforcer la défense de ce secteur des remparts, qui ne pouvait pas être protégé par des inondations en cas de besoin.
L’ouvrage se trouvait sur l’emplacement d’une vingtaine de maisons de l’ancienne rue des « Sahuteaux » (corporation des sayetteurs) qui avaient été démolies pour des raisons de salubrité en 1548. Il se situait à l’opposé de la Citadelle, et constituait donc le pôle Sud du périmètre défensif de la ville, dont il était séparé par un profond fossé…

Composé de corps de casernes, d’une contre-garde et de demi-lunes sur des courtines, ce bastion avait deux missions nettement définies. Vauban l’avait conçu et réalisé pour :

a) décourager les ennemis venant du Sud ou de l’Est,

b) défendre les habitants du Centre Ville contre d’éventuels rébellions des habitants… Saint-Sauveur !

Oui, car aussi surprenant que cela puisse paraître, le célèbre ministre de Louis XIV n’aimait guère « ces gens, fort nombreux, qui n’avaient rien à perdre et qui, par conséquent, étaient toujours prêts à créer des mouvements séditieux dans la ville... ».

* le bâtiment a été ravalé depuis cette chronique qui date d'une trentaine d'années.

une vue côté rue du réduit sur le côté de l'hôtel de ville

une vue côté rue du réduit sur le côté de l'hôtel de ville

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Lille
commenter cet article

commentaires