Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 15:39

LILLE-WAZEMMES

LA FIN DES TRAMWAYS…

En 1960, le parc roulant comporte une centaine de tramways circulant sur les lignes B, C, E, H, I, J et V – l’exploitation des lignes D et X venant d’être confiées aux autobus – et la première victime de la « transformation » sera le V qui sera remplacé le 22 mai 1960 par l’autobus 7, car désormais, les bus lillois seront désignés par des chiffres.

Le tramway B passait rue Léon Gambetta, s'arrêtait rue Solférino, devant les Halles, boulevard Montebello et continuait rue d'Esquermes.

Et surtout une campagne d’intoxication, profite de l’augmentation de la circulation automobile qui génère des difficultés de déplacement et aussi de stationnement,, transforme, l’indifférence du public à l’égard du tramway en une véritable hostilité… le tramway devient gênant, lui qui était gêné !

Aujourd’hui, certains regrettent : son confort, ses places plus nombreuses.

Si on supprimait le tramway combien de voitures supplémentaires pourraient stationner sur la place Rihour ?

Cette légende accompagnait la photo ci-dessous, parue en 1950 et témoigne de l’état d’esprit des lillois de l’époque à l’égard du tramway…

les tramways gênaient le stationnement des voitures... les temps changent, de nos jours ce sont les voitures qui sont indésirables !!!

les tramways gênaient le stationnement des voitures... les temps changent, de nos jours ce sont les voitures qui sont indésirables !!!

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires