Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 15:10

La situation à la veille de la 1ère guerre

En 1913 comme sous le second empire, le travailleur est la principale victime des crises économiques, surtout du mouvement dépressif qui s’étale de 1873 à1896 ; mais l’ouvrier ne profite pas davantage de ces différentes phases de croissance :

- en 1911 une vague de « vie chère » écrase le budget des ouvriers et rend 40 000 personnes tributaires du bureau de bienfaisance :

- un tisseur de Moulins-Lille, marié père de 2 enfants gagne 22.50 F par semaine. Pour assurer la vie du ménage : loyer, frais de bouche, éclairage (pétrole) lessive, etc. coûte 34 F 35 (obligation de recourir à la maison de crédit).

Le secours du Bureau de Bienfaisance, la charité (les œuvres sont indispensables) … heureusement elles sont nombreuses à Lille.

En 1914, comme deux cents ans auparavant, il y a toujours des distributions de pain (1 100 tonnes en 1902) , de soupe et de charbon, des fourneaux économiques (900 000 portions en 6 mois en 1911), des chauffoirs publics, des asiles de nuit…

Cette misère touche un cinquième de la population. A Lille en 1913, il faut se porter au secours des 8.000 veuves.

Il faut aussi s’occuper, à domicile, des vieillards, car on manque de lits dans les hospices !

une distribution de secours aux familles...

une distribution de secours aux familles...

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires