Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 09:11

Les vicissitudes de la gare de passage

 

Si les choses finissaient par aller bien…

 

Voyons donc, comment, dans les grandes lignes, se présente, à l’heure actuelle, cette fameuse question :

 

Clôturant l’enquête d’utilité publique, une Commission, par neuf voix contre quatre, a voté le principe de la transformation de la gare actuelle, dite terminus, en gare de passage. Le lendemain, -12 août- une seconde Commission abordait l’examen du côté financier de la question, et notamment l’établissement des surtaxes locales temporaires, qui avait fait également l’objet d’une enquête publique.

On se souvient que cette Commission se sépara en s’ajournant au 24 septembre et en décidant simplement que des démarches allaient être entreprises, d’ici là, auprès des Municipalités de Roubaix et de Tourcoing, en vue d’obtenir la participation financière de ces deux villes à la réalisation des travaux de la future gare de Lille.

On n’est donc pas d’accord sur la question d’argent.

 

*

**

 

Si on le fut sur le principe même de la transformation, ce ne fut, du reste, qu’à moitié…

On fera une gare de passage. Oui, mais l’avant-projet présenté par la Compagnie du Nord est repoussé. Il faut que la Compagnie trouve une autre solution que celle qui consistait à tracer une boucle sur Saint-Maur, en bouleversant le quartier du Parc Monceau.

 

Les ingénieurs ont déjà étudié bien des plans, des combinaisons, c’est autre chose qu’il faudra  présenter :                              

 

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage…

 

*

**

 

Supposons -  c’est Supposons – c’est entièrement gratuit, n’est-ce pas ? – que toutes ces choses finissent par aller bien. Les évènements suivraient alors leur marche (à l’allure administrative, naturellement).

 

La question  financière serait élucidée dans son principe, la Compagnie soumettrait un avant-projet nouveau en tenant compte des observations faîtes par la Commission qui vota le principe. Une nouvelle Commission l’examinerait et, s’il était jugé, cette fois, en rapport avec les possibilités financières, le sanctionnerait d’un avis favorable.

 

Le Ministère, qui serait saisi du dossier, en saisirait ensuite le Parlement qui devrait voter la déclaration d’utilité publique.

 

Ensuite ? – Ensuite la Compagnie établirait un plan parcellaire déterminant des expropriations à effectuer.

 

Travail long et délicat

 

Puis ? – Puis le projet ainsi définitivement mis au point ferait l’objet d’une enquête de « commodo et incommodo ». Et enfin les travaux pourraient commencer.

 

Ils ne s’effectueraient que par tranches pour des raisons budgétaires et aussi pour que la transition entre les deux installations soit suffisamment douce pour ne gêner en quoi que ce soit le trafic du chemin de fer.

 

Combien d’années va demander l’exécution de ce programme ? Nous n’en savons absolument rien ! Nous venons de supposer que toutes les choses allaient bien. Or nous l’avons déjà dit, toutes les choses ne vont pas bien. A commencer par la plus importante de toutes : la question finances. Et celle-ci est pour le moins indispensable…

Nous rappellerons une prochaine fois les difficultés existantes.

 

J. D.

 

 

gare2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans Culture - Patrimoine
commenter cet article

commentaires