Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 09:02

La Porte des Malades

 

    Actuellement, pour se rendre compte de ce qu’était la Porte des malades, il faut se placer assez loin du monument, aux environs du boulevard des Ecoles, la façade visible de ce point est le seul reste authentique de la construction de Vauban. Les autres sculptures aperçues sur les autres faces, et notamment de la rue de Paris, sont des ajouts de 1895 pour la beauté générale de la porte et son plus facile entretien.

 

    Nous donnons deux gravures de cette richesse locale. La première représente la Porte des Malades encastrée dans les anciens remparts disparus. La seconde donne une coupe longitudinale  de la porte, c’est un dessin fort intéressant et permettant de juger exactement la transformation faite en 1895.

 

    Ajoutons que la Porte des Malades devait son nom à  Wazemmes, dont un faubourg portait le nom de « faubourg des Malades » à cause de la léproserie ou « Bonne maison des ladres » construite où est maintenant la gare Saint-Sauveur.

 

    Avant la Révolution, la rue de Paris, après avoir porté le nom de la rue de la Cordwannerie (cordonnerie), était aussi appelée rue des Malades pour la même cause.

 

    Et somme toute, la porte de Paris démontre actuellement qu’il est très souvent possible de conserver des vieux monuments historiques sans nuire, ni à l’esthétique ni aux besoins du progrès. Dernièrement le Comité Flamand, après une visite de la Citadelle, faisait judicieusement remarquer qu’en supprimant « le chef d’œuvre de Vauban » on risquait de détruire le Bois de la Deûle et le jardin de la Citadelle (Bois de Boulogne), et que les Lillois perdraient ainsi leur seule et belle promenade actuelle.

 

    Si la porte de Paris avait été sacrifiée en 1858, aurait-on pu par un autre moyen embellir le quartier qu’elle favorise par sa présence aujourd’hui et le faire d’aussi belle façon ?

 

                                                                                                                                                                                    P. Vancoillie

 

fontaine--copie-6.jpg

 

Ce desssin, montre le détail des fortifications de Vauban. En avant de la porte, à gauche, s'avance un bastion, d'autre part, derrière le massif de la porte même, le système des casemates et des logements est parfaitement représenté. Cette coupe provient d'un plan manuscrit ayant appartenu à M. de Meunynck.

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans Evolution de Wazemmes
commenter cet article

commentaires