Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 10:26

L’Usine Sarasin

 

Nous connaissons la Fonderie de la rue Charles Quint depuis 1848.

A cette époque un jugement du tribunal de simple police de Lille démontre l’existence d’un artisan fondeur : Monsieur DESCHAMPS à Wazemmes, dans les dépendances d’une auberge qui portait le nom de « Aux Papes de Rome » et servait de relais de chevaux, sise rue Notre-Dame (rue Léon Gambetta).

En 1874 on trouve trace d’un contrat d’assurances au nom de Deschamps.

En octobre 1884 : création d’une Société en Nom Collectif appelée Deschamps Fils, associés. MM. Deschamps Defays, Standaert.

En juin 1890, la SNC devient Standaert & Defays, associés MM. Deschamps, Standaert, Defays.

En février 1894, transformation en Société en Commandite Simple, nommée Defays & Cie.

En Juin 1897, entrée de Monsieur SARASIN, dénomination nouvelle Sté Defays, Sarasin & Cie.

En mai 1900, arrivée de M. Henri Descamps.

En novembre 1903, retrait de M. Defays, nouvelle dénomination : Sté Sarasin & Cie.

En mars 1920, transformation en Société Anonyme : Ets Sarasin & Cie S.A. :

Président Directeur Général : M. Henri Descamps.

En 1928, décès de M. Henri Descamps, M ; Michel Descamps est désigné P.D.G.

En janvier 1957, décès de M. Michel Descamps, M. Henri Descamps devient P.D.G.

En Août 1969, transfert des installations à Haubourdin.

De 1950 à 1969 le nombre de salariés variait de 130 à 150 personnes suivant les années.

En août 1969 : Sarasin & Cie cède l’ensemble des immeubles à DESENFANT « La Cave », ce dernier démolit les bâtiments, (seul subsiste le mur de la fonderie côté rue Charles Quint), en reconstruit de nouveaux et quelques années plus tard revend le tout au groupe Auchan.

L’usine déménagea à Vendin-le-Viel, dans des bâtiments neufs.

 

Les  Fabrications

 

Toutes pièces moulées, brutes, usinées, en bronze, à la demande des clients de toutes professions, sur modèle ou sur plan.

Toute robinetterie eau ou vapeur, raccords sanitaires, etc. destinés à l’industrie régionale, textile, sucrerie, constructeur de locomotives S.N.C.F., etc.

Spécialisation en soupapes de sûreté destinées à l’industrie pétrolière, pétrochimique, centrales nucléaires, NASA,

 

ORIGINE de PROPRIETE des TERRAINS

 

Front à rue Notre-Dame et terrain arrière :

Août 1837, les héritiers Meurice vendent à Sonneville.

Mars 1854, Quinchon-Sonneville vend à Courbon l’Auberge « Au Pape de Rome »

Mars 1909 décès de Boutemy-Courbon : héritier Boutemy.

Mai 1921, Faramond de la Fajole, épouse Boutemy, vend à Sarasin.

A une date non connue de H. Descamps, mais après 1920, Sarasin cède l’immeuble front à rue Gambetta à Demeyère, épicerie en gros. Depuis 1882, ce terrain était loué à Deschamps au prix de 1.500 Frs l’an. Le bail avait été cédé à Standaert, Defays en 1890, bail renouvelé régulièrement jusqu’en août 1907, date à laquelle il fut renouvelé à Sarasin & Cie au prix de 6.500 Frs l’an.

Terrain au fond de l’auberge dit « cour du petit château » :

Avril 1882 : Arfel vend à Deschamps, fondeur (12.000 Frs)

Décembre 1907, les héritiers Deschamps vendent à Sarasin (1.000 Frs)

Terrain et immeuble 4 bis rue Charles Quint :

Avril 1913, Leleu vend à Sarasin (28.900 Frs)

Immeuble 6, rue Charles Quint :

En 1960 : Porquet-Evens vend à Sarasin.

 

* la tradition dit que les bureaux de SARASIN, 4 rue Charles Quint, étaient installés dans la maison de campagne de l’évêque de Tournai, immeuble démoli en 1969.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
commenter cet article

commentaires