Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....
  • Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Recherche

19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 17:21

Les ouvrières travaillaient chez elles pour un patron qui leur apportait chaque semaine : le fil de lin ou de soie, le modèle du motif à réaliser, les payaient pour leur travail de la semaine écoulée.

Les dentelles réalisées étant étroites comme vous pouvez le constater vue la largeur du rouleau support du travail en cours, une maîtresse dentellière réunissait les bandes de dentelles entre elles pour obtenir de plus grandes largeurs.

Le lin se travaillant mieux dans une atmosphère humide, le travail se faisait généralement dans les maison de cour, où le soleil ne pénétrait pas ou peu, quand ce n'était pas dans la cave.

Pour augmenter la luminosité, les dentellières disposait une lampe à huile derrière une carafe d'eau afin d'y voir un peu mieux.

On trouvait des dentellières particulièrement à Wazemmes et Saint-Sauveur.

Victor Hugo lors de son passage à Lille avait été horrifié des conditions de travail et de vie de ces pauvres femmes. (Des femmes meurent dans les caves de Lille avait-il écrit et dit à l'Assemblée Nationale.

Ce modèle de coussin de dentellière date du 19° siècle,

Ce modèle de coussin de dentellière date du 19° siècle,

Partager cet article

Repost 0
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes - dans histoire de Wazemmes
commenter cet article

commentaires